Mon expérience avec le CAPES -Partie 2

Coucou mes blogofriends!!!

Il y a quelques temps, je vous parlais de mon expérience avec les épreuves écrites du CAPES. Vous aviez été nombreux, via les réseaux sociaux où j’avais partagé l’article, à me demander de vous tenir informés de mes résultats et donc de si j’allais aux oraux ou non. Je reviens donc vers vous aujourd’hui, pour vous dire que mes résultats ne me permettent pas de passer à l’étape suivante. Je tenais tout de même à vous écrire un article sur mon voyage à Orléans et sur ce que j’ai vécu de la préparation aux oraux de mon chéri (bah oui, lui, il a réussi 😛 et vous pouvez pas savoir à quel point je suis fière de lui 😀 ).

kaboompics.com_Book on a blanket

Nous avons reçu les résultats mi-mai. Ce qu’il faut savoir c’est qu’il y a un site bien particulier pour aller voir nos résultats et que ceux qui ne vont pas jusqu’aux oraux ont leurs notes qui s’affichent, accompagnant ainsi la mention « non reçu » ou « non admissible ». En plus des notes obtenues, nous avons le droit de savoir quelle note minimale il fallait obtenir pour aller jusqu’aux oraux. Ceux qui étaient admissibles, n’ont pas eu la chance de connaître leurs notes, ni la note moyenne d’ailleurs. Ils ont juste vu s’afficher la mention « admissible ». Une fois les résultats tombés, ils ont envoyé les convocations via ce même site (que je fais exprès de ne pas citer d’ailleurs 😉 ).

De là se sont enchaînées une tonne de choses… Je vous explique: quand on va aux oraux, la convocation nous donne un point de rendez-vous pour une réunion et donc un horaire pour aller avec. Les dates des épreuves sont données également mais pas les horaires de passage, qui sont donnés lors de la réunion expliquant comment vont se passer les oraux, etc. (Oui, nous nous sommes renseignés auprès de gens qui sont déjà passé par là!!). De là, il nous a fallu commander des billets de train pour se rendre à Orléans et en revenir, puis réserver un hôtel (le plus proche possible du lieu d’examen tout en restant dans nos moyens), essayer de voir où se trouve la gare par rapport à l’hôtel, par rapport au point de rendez-vous/d’examen… Et puis, une fois les billets de trains réservés, il a fallu faire face à une chose non prévue (pour ma part en tout cas puisque je n’ai jamais pris le train à Paris): le changement de gare dans Paris, prendre en considération qu’il allait falloir prendre le métro, etc. Puis, pour l’hôtel, nous avons choisi un appart’ hôtel ce qui nous permet de ne pas exploser notre budget nourriture, puisque nous sommes censé avoir une kitchenette.

kaboompics.com_Tea time

Et là, premier coup de stress: les grèves interminables. Très rapidement suivies par les inondations. Et donc, des « comment on va faire s’il continue de pleuvoir? » et des « mince, et s’ils n’arrivent pas à rouvrir le métro à Paris pour quand on va y aller, comment on fait? On aura jamais notre correspondance… » Oui, je sais, je suis une grande stressée. Mais tout semble s’arranger pour le mieux! Restons positifs 🙂

Il y a aussi un long moment de recherches (au passage, si vous connaissez Orléans et que vous pouviez me donner deux ou trois idées de choses à faire, ce serait super cool 🙂 ). Ces recherches, toutes concentrées sur ce que je pourrais bien faire, visiter, voir à Orléans. (Bah oui, va bien falloir que je fasse quelque chose de mes journées pendant que monsieur sera en examen, je vais pas rester enfermée dans une chambre d’hôtel tout le temps 😛 ) D’autres sur où se trouvent les magasins les plus proches pour faire mes courses.

Et puis, vient le moment de commencer les valises, la mienne en tout cas puisque je ne m’occupe pas de celle de mon homme! Prévoir assez de vêtements pour tous les temps, mais en même temps ne pas prendre mon armoire entière, prendre des produits de beauté sans pour autant en emmener une valise pleine parce que c’est inutile… ah, ces choix cornéliens destinés à torturer les filles (et quelques garçons aussi)… Prévoir de l’occupation et de la nourriture pour le train, etc. En grande organisée que je suis, je me suis beaucoup servi de mon agenda et d’un cahier où noter idées de choses à faire là-bas, choses à emporter absolument, heures des trains, heure du rendez-vous… J’arrive à me stresser moi-même alors que ce n’est pas moi qui passe l’épreuve… Si, si, je vous assure. À un tel point, que je fais plus de yoga que jamais pour me détendre.

Le départ est dans quelques jours et tout n’est pas encore prêt… Finalement, j’ai plus peur de stresser mon chéri que d’oublier quelque chose à la maison.

Pour ce qui est d’Orléans en soi, je vous en reparlerai dans un prochain article, une partie 3 de mon épopée fantastique à travers les joies du CAPES 🙂

Je vous embrasse fort ❤

-My Little Shortystory 🙂

Publicités

2 commentaires sur « Mon expérience avec le CAPES -Partie 2 »

  1. Superbe article ! j’aime beaucoup ça donne plus d’informations, car pour moi le CAPES c’est encore flou, même si ma belle sœur l’a passé il y a quelques années. Je ne compte pas le passer mais , je suis une grande curieuse :p

    Aimé par 1 personne

    1. Merci! Le but était justement d’informer, car j’ai eu du mal à trouver des informations et nous n’étions pas vraiment au courant de ce qui nous attendait. Du coup, je suis contente de savoir que ça t’aide à mieux comprendre! Plein de bisous ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s